Bonds Europe: détente des taux du sud de l’Europe

AWP

1 minutes de lecture

Le taux d’emprunt à dix ans de l’Italie s’est détendu à 2,454% contre 2,496%, tout comme celui de l’Espagne, à 1,159% contre 1,189%.

Les taux d’emprunt des pays du sud de l’Europe se sont détendus lundi, à la faveur d’un regain d’appétit pour le risque, sur un marché par ailleurs dans l’attente de la réunion de la Fed.

«Il y a eu une petite détente de l’Italie et de l’Espagne grâce au retour de l’appétit pour le risque», a noté auprès de l’AFP Henrietta Pacquement, responsable obligataire chez Wells Fargo AM.

Mais au-delà de ce mouvement, «le marché obligataire est surtout dans l’attente des derniers développements du Brexit et de la réunion de la Réserve fédérale américaine», a-t-elle complété.

Sur le Brexit, «le marché s’attend plutôt à une prolongation des négociations qu’à un Brexit dur et l’incertitude réside davantage dans la question du temps et de savoir si cela prendra quelques semaines ou quelques mois».

«Comme cette situation n’est pas propice à la croissance et va sans doute conduire les entreprises à différer leurs investissements, cela offre un soutien» à la dette britannique, selon l’experte.

Concernant la Fed, le marché n’a «pas d’attentes spécifiques», mais il table sur la confirmation de la tonalité accommodante adoptée par l’institution en début d’année et qui a apporté un «grand soulagement» aux marchés, a estimé Mme Pacquement.

Depuis le début d’année, la Fed assure qu’elle restera «patiente» avant d’agir sur ses taux directeurs, et les données économiques mitigées de ces dernières semaines ne devraient pas changer son attitude lors de sa réunion de politique monétaire mardi et mercredi.

Début mars, la Banque centrale européenne avait aussi choisi d’être rassurante face au ralentissement économique en repoussant le moment de relever ses taux et en lançant une nouvelle série de prêts géants et bon marché aux banques (TLTROs).

La séance ne comptait pas par ailleurs d’indicateur majeur.

À 18H00 (17H00 GMT), le taux d’emprunt à 10 ans de l’Allemagne est resté quasiment inchangé, à 0,083% contre 0,084% vendredi à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise.

Celui de la France a aussi fait du surplace à 0,455% contre 0,459%.

Le taux d’emprunt à dix ans de l’Italie s’est détendu à 2,454% contre 2,496%, tout comme celui de l’Espagne, à 1,159% contre 1,189%.

En dehors de la zone euro, le taux d’emprunt britannique à dix ans a légèrement baissé à 1,196% contre 1,211%.

Aux États-Unis, le rendement à 10 ans bougeait peu à 2,602%, contre 2,587% vendredi, de même que celui à 30 ans, à 3,013%, contre 3,011%. Celui à deux ans s’établissait pour sa part à 2,452%, contre 2,438%.