Osons l’Europe des nations. le défi du nouveau président

Présélection prix Turgot 2018

1 minutes de lecture

Christian Saint-Etienne, Editions L’Observatoire.

Président de l’Institut France-Stratégie, titulaire de la chaire d’économie industrielle au Conservatoire national des arts et métiers, Christian Saint-Etienne a travaillé au FMI et à l’OCDE. Il est l’auteur de nombreux essais dont l’Incohérence Française (Grasset) et France: état d’urgence (Odile Jacob).

L'avis du Club de présélection du prix Turgot
Jean-Louis Chambon

2018 s’ouvre avec le nouveau et très attendu «Christian Saint-Etienne de l’année».

«Osons l’Europe des nations» reprend les convictions profondes de l’auteur, d’Européen convaincu, accompagné de ses inquiétudes maintes et maintes fois exprimées sur une zone monétaire «imparfaite» et cette union politique «vieillissante» et menacée d’impuissance. Peut-on sauver la construction européenne? Et faut-il sauver cette Europe? L’auteur s’efforce de répondre à ces interrogations quasi existentielles en proposant de l’audace, encore de l’audace… A l’heure où les Etats-Unis et la Chine dominent la mutation numérique, son économie n’a pas effacé les effets de la crise. L’Union a été rejetée par ses propres citoyens. Et son influence internationale ne cesse de se réduire. «…Principal levier de la désintégration de l’Europe? Maastricht A l’origine d’une gigantesque faille dans la construction européenne, le traité de 1992 fut un véritable marché de dupes, plutôt que le ciment d’un bloc indestructible…» «…La création d’un puissant noyau dur d’Etats européens prêts à relever le défi de notre époque (troisième révolution industrielle, nouvelle hiérarchie des nations) est une nécessité vitale si l’Europe veut continuer d’exister comme acteur de l’Histoire…». Il est urgent de refonder une vraie puissance européenne, en faisant confiance aux nations! Nous avons actuellement l’opportunité. Mais la fenêtre d’action se refermera vite. Osons donc l’Europe des Nations! car ce sera le défi qui conditionne largement l’avenir de leur souveraineté et qui semble porter justement par la politique du Président Emmanuel Macron. Comme le pensait Winston Churchill, «qui ose, gagne!». Alors osons! en croisant les doigts pour l’Europe.