Les Pionniers du Commerce de 1820 à aujourd’hui

Présélection prix Turgot 2018

1 minutes de lecture

Gabriel Maquin, Editions Belle reliure.

 

Gabriel Maquin est Président de GMCii. Il est maire-adjoint de Vichy et conseiller départemental de l’Allier.

L'avis du Club de présélection du prix Turgot
Jean-Louis Chambon

A travers cette fresque «monumentale» du développement du «commerce» et de son évolution, Gabriel Maquin, spécialiste de la grande distribution (dont il est devenu, au fil de ses 50 années d’activités, un acteur majeur), apporte le témoignage de «l’intérieur», de cette passion commune, unissant dans leurs histoires, tous ces pionniers des différentes composantes de ce secteur.

Cette passion qui est la sienne lui a permis de s’extraire, dès l’âge de 14 ans, de sa condition modeste d’ouvrier agricole pour entrer dans la «carrière d’apprenti d’épicerie ambulante» provinciale et rurale.

Ce créneau délaissé par les grands acteurs de la distribution lui a permis, grâce à sa bosse du commerce, d’accéder rapidement à des responsabilités managériales dans l’exploitation de différents groupes de supermarchés puis de s’installer, à son propre compte, ce qui était son objectif prioritaire.

Entrepreneur visionnaire ayant identifié très tôt ce passage obligé du développement des supermarchés que constitue le choix de la bonne implantation (du terrain à construire), il devait s’affirmer en expert indépendant de la recherche de terrains, agissant tant pour lui-même que pour les professionnels du secteur.

Cette stratégie alliée à son dynamisme explique largement sa trajectoire exceptionnelle de self made man, doté toutefois du diplôme irremplaçable: le BSP, le bon sens paysan.

Aujourd’hui président de GMCii, la société patrimoniale et familiale dont il est le fondateur, il possède 150 moyennes et grandes surfaces sur 30 départements français, dans l’alimentaire, le bricolage etc….et souvent en alliance avec les grands noms, Carrefour, Lidl etc…..

On retrouve dans cette exceptionnelle réussite professionnelle les caractéristiques qui sont celles des pionniers du commerce et notamment un investissement sans limite dans leurs projets avec trois constantes:

  • l’aventure est partagée en couple «…entrepreneur bien secondé par son épouse….»
  • une logique, berceau du capitalisme familial, s’inscrivant dans la durée, transmise de génération en génération
  • enfin, une capacité à s’ouvrir aux évolutions technologiques, sociétales et comportementales, comme en témoigne entre autre, le développement du E-commerce…….

Regardant l’avenir du secteur, l’auteur envisage de belles perspectives pour toutes les formes de commerce, il convient toutefois de «raison garder» et il est peu probable que la livraison par drone des commandes chez le particulier soit pour demain. Il relève en outre deux grandes tendances:

  • l’une comportementale: l’attente des consommateurs pour la qualité des produits et la connaissance de leurs origines sera grandissante,
  • l’autre plus structurelle devrait conduire à l’adjonction dans leur périmètre de nouvelles activités (laverie automatique, point de collecte de commandes internet etc).

Ce parcours de «marathonien de la ferme à la grande distribution et à la vie publique» (titre de sa précédente parution en 2016) force le respect, à la fois par l’humilité que l’homme a su garder et l’affection qu’il conserve pour les grands maîtres de ce domaine (Edouard Leclerc restant pour lui la grande référence) ainsi que pour la lucidité et la vision qu’il porte sur son métier.

L’aventure du commerce continue……..

Une contribution remarquable pour mieux comprendre cette saga des pionniers du commerce.