La guerre des intelligences

Présélection prix Turgot 2018

1 minutes de lecture

Laurent Alexandre, Editions JC Lattès.

Laurent Alexandre est chirurgien, énarque et, entrepreneur et futurologue.

 

L'avis du Club de présélection du prix Turgot
Jean-Jacques Pluchart L’auteur affirme que l’intelligence artificielle est «toujours totalement inintelligente», mais que la révolution numérique actuelle, avec le deep learning, a rendu la machine apprenante. Il prédit qu’il faudra encore une décennie avant que l’ordinateur puisse rivaliser avec le cerveau humain. Les conséquences de cette rivalité seront «gigantesques» dans tous les secteurs de l’économie et de la société. Il fustige la timidité des français (les mésaventures de la CNIL) face à l’audace des GAFA, des NATU et des BTAX. Il montre le caractère rétrograde de l’enseignement et de l’éducation occidentale, qui contribuent à creuser les inégalités intellectuelles. Il remarque que le coût de fabrication des cerveaux industriels est nettement inférieur à celui de la formation d’un jeune français. Il estime que la solution est dans l’individualisation de l’enseignement, notamment grâce au machine learning, et il prône une «école transhumaniste», dont il redoute toutefois le caractère utopique en l’état actuelle des réflexions sur «l’humain augmenté».