Focus sur le G de ESG

Salima Barragan

1 minutes de lecture

Selon Alex Duffy de Fidelity, c’est le critère de gouvernance qui donne le ton.

Des trois critères ESG, le G serait le plus important à prendre en compte. Alex Duffy, gestionnaire d’un portefeuille d’actions émergentes chez Fidelity, estime que les entreprises dont la gouvernance est médiocre adhèrent rarement à des normes environnementales et sociales élevées. Mais les critères de gouvernance sont aussi les plus difficiles à quantifier. Entretien. 

Pourquoi le critère de gouvernance est-il le fondement de votre processus d'investissement?

Parce-que la structure de gouvernance d'une entreprise donne le ton à la façon dont elle est gérée et dont elle répartit son capital. Par conséquent, la gouvernance détermine la durabilité du modèle de l’entreprise.

Quel est élément le plus facile à suivre?

La structure actionnariale est facilement quantifiable car l’on peut déterminer si il s’agit d'une structure à classe unique ou à deux classes et ce qu’elle signifie pour la répartition du capital de l'entreprise…ainsi que ses implications pour les actionnaires minoritaires.

«Nous cherchons à savoir avec qui nous investissons
réellement et que signifie pour eux un résultat positif.»
Quels sont les éléments que vous regardez dans la structure de propriété de l'entreprise?

Nous cherchons à savoir avec qui nous investissons réellement et que signifie pour eux un résultat positif. Nous déterminons s’il s’agit d'une entreprise gouvernementale, familiale, individuelle ou détenue par un fonds de placement. Chaque type d’actionnaire a sa propre définition du succès entrepreneurial et dispose aussi d’un horizons temps distinct. Bien cerner leurs motivations dès le départ est essentiel.

Quels facteurs internes qualitatifs prenez-vous également en compte dans votre analyse?

Nous identifions si le contrôle des droits de vote de l'entreprise reste entre les mains d'une seule entité et quelles sont ses priorités. Nous analysons aussi les méthodes d’incitation de gestion car c’est la manière dont les gestionnaires sont motivés qui détermine les flux de trésorerie. L'équipe de direction est responsable des décisions de répartition du capital déterminant la durabilité des profils de rendement…

«A long terme, la valeur intrinsèque de l’entreprise
est créée par le réinvestissement progressif du capital excédentaire.»
Ainsi que la durabilité de la croissance de l’entreprise…

Effectivement, la croissance de l’entreprises passe aussi par des décisions d'allocation de capital supplémentaires. A long terme, la valeur intrinsèque de l’entreprise est créée par le réinvestissement progressif du capital excédentaire.

Quelles différentes pratiques de gouvernance peut-on observer dans les marchés émergents?

En général, les systèmes de gouvernance sont multiples et variés. Par exemple, dans les marchés émergents, nous nous préoccupons davantage des structures de propriété que dans les marchés développés. La propriété publique d'entreprises et l'exercice du contrôle des droits de vote par un actionnaire unique ou familial sont également courants. Dans certains cas, les risques liés aux activités commerciales se présentent sous la forme de transactions avec des parties liées.