Raiffeisen Versoix finance l’achat d'un immeuble par crowdfunding à Genève

Communiqué, Raiffeisen

1 minutes de lecture

«Le crowdfunding immobilier n’en est qu’à ses débuts en Suisse romande», estime Alex Rodriguez de la Banque Raiffeisen de la Versoix.

La Banque Raiffeisen de la Versoix a financé la toute première acquisition d’un immeuble par crowdfunding dans le canton de Genève. Des particuliers ont ainsi pu devenir propriétaires, non pas d’un appartement, mais de parts dans l’immeuble. Cette transaction illustre l’esprit d’innovation et d’entrepreneuriat d’une des 229 banques indépendantes du Groupe Raiffeisen et sa capacité à s’adapter aux évolutions du marché et aux nouvelles technologies tout en préservant ses valeurs coopératives.

L’opération immobilière annoncée par Foxstone au mois de septembre s’est concrétisée le 20 décembre dernier. La plateforme digitale de financement participatif Foxstone, initiatrice du projet, a regroupé une trentaine d’investisseurs permettant de constituer les fonds propres nécessaires à l’achat d’un immeuble sur la commune de Bernex. La Banque Raiffeisen de la Versoix a participé à l’opération en finançant la différence par une hypothèque en premier rang.

Le crowdfunding, ou financement participatif, immobilier permet de regrouper des particuliers ou des sociétés autour d’un projet commun. L’objectif est de collecter des fonds afin d’acquérir, en copropriété, un immeuble déjà existant. Les investisseurs font l’acquisition de parts de l’immeuble, inscrites à leur nom au registre foncier et qui leur donnent accès à un titre de copropriété. Le bien de rendement leur permet de jouir des revenus locatifs, mais contrairement à un achat immobilier classique qui mobilise individuellement des avoirs importants, ici chaque investisseur souscrit des parts de propriété nécessitant de mobiliser des sommes moins conséquentes, en principe dès CHF 25'000.- ou CHF 50'000.-.

Le crowdfunding immobilier, une alternative innovante

Alex Rodriguez, responsable du conseil à la clientèle et membre de la direction de la Banque Raiffeisen de la Versoix, explique que si Internet a contribué à démocratiser le financement participatif, cette méthode n’est pas nouvelle. «La digitalisation a simplement permis de mettre à jour cette solution déjà éprouvée en la rendant accessible à un grand nombre de personnes. Toutefois, le crowdfunding immobilier n’en est qu’à ses débuts en Suisse romande et le potentiel semble encore important. Bien qu’il ne faille pas minimiser le risque pour les investisseurs, cette forme de placement offre une alternative innovante aux fonds immobiliers traditionnels ou aux autres classes d’actifs, telles que les obligations ou les actions. Nous sentons par ailleurs un intérêt de plus en plus marqué de nos clients pour le crowdfunding immobilier», relève-t-il.

Une des grandes forces de la Banque Raiffeisen de la Versoix réside dans son autonomie à prendre des décisions au niveau local et à innover grâce à une équipe dynamique, animée par un solide esprit d’entreprise. «Cette agilité est nécessaire pour s’adapter aux évolutions technologiques. Les nouveaux acteurs digitaux sur le marché sont à la recherche de partenaires bancaires fiables et capables de leur apporter rapidement des solutions personnalisées. Notre structure de banque coopérative indépendante et autonome nous permet de répondre à ce besoin de réactivité. C’est ce qui nous différencie principalement des grosses structures aux processus lourds et chronophages», conclut-il.

A lire aussi...