Wendel: chiffre d’affaires en hausse au premier trimestre

AWP

1 minutes de lecture

Les revenus de Wendel ont bénéficié essentiellement de la croissance de Bureau Veritas. Sur ce seul trimestre, la société spécialiste de la certification et de la conformité a déjà clôturé quatre acquisitions.

La société d’investissement Wendel a augmenté son chiffre d’affaires de 4,1% à 2,05 milliards d’euros au premier trimestre, tiré notamment par sa filiale Bureau Veritas, selon un communiqué publié jeudi.

L’actif net réévalué (ANR), indicateur essentiel du secteur représentant la valeur estimée des sociétés comprises dans un portefeuille, a bondi de 13,1% à 166,7 euros par action au 31 mars par rapport au dernier trimestre.

Les revenus de Wendel ont bénéficié essentiellement de la croissance de Bureau Veritas. Sur ce seul trimestre, la société spécialiste de la certification et de la conformité a déjà clôturé quatre acquisitions, représentant environ 45 millions de chiffre d’affaires annuel.

IHS Towers, l’un des principaux fournisseurs de tours de télécommunications, fait également partie des meilleurs contributeurs aux résultats du trimestre, le groupe, essentiellement présent en Afrique, ayant augmenté sa présence sur le continent mais aussi au Moyen-Orient.

Fin mars, IHS Towers a ainsi conclu un accord portant sur 8.100 tours en Arabie Saoudite, mentionne Wendel.

«Les conditions de marché sont plus difficiles pour Stahl, Constantia Flexibles et Tsebo et leurs managements respectifs mettent en oeuvre les actions nécessaires à la préservation de leur rentabilité», a indiqué André François-Poncet, président du directoire de Wendel, cité dans le communiqué.

Pour aider les sociétés de son portefeuille en difficulté, le groupe Wendel souligne avoir récemment formé et déployé une équipe aux côtés des dirigeants concernés.

Dernier exemple en date, l’injection de 125 millions d’euros dans Cromology, spécialiste de la peinture décorative, pour lui permettre de réduire sa dette et de se transformer après avoir renégocié la dette financière de la société.

Au cours du trimestre, Wendel indique avoir investi ou engagé 413 millions d’euros et cédé des actifs pour un montant de 641 millions d’euros.

Parmi les opérations majeures, le groupe français va céder à la Caisse de dépôt et de placement du Québec, d’ici au troisième trimestre, 40% de sa participation dans Allied Universal, société majeure de services de sécurité aux Etats-Unis, pour un montant de 350 millions de dollars.

Poursuivant son désengagement de Saint-Gobain, le groupe a vendu en janvier dernier un peu plus de 9 millions de titres Saint-Gobain pour un montant de 296 millions d’euros, ramenant sa participation au capital de l’industriel à hauteur de 0,9%.

Enfin, renforçant sa maîtrise sur son capital, Wendel a procédé fin avril au rachat de ses propres actions pour un montant de 200 millions auprès de Goldman Sachs.