Vaudoise Assurances: chiffre d'affaires et dividende en hausse

Communiqué, Vaudoise

4 minutes de lecture

«Notre solidité financière permet d’envisager l’avenir avec sérénité», affirme le CEO, Philippe Hebeisen.

En 2018, le Groupe Vaudoise Assurances a réalisé un très bon bénéfice consolidé de 127,5 millions de francs, en hausse par rapport à l’exercice précédent à 120,7 millions de francs. Les fonds propres croissent de 2,7%. Au regard des bons résultats, le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale ordinaire de Vaudoise Assurances Holding SA du 13 mai 2019 d’augmenter le dividende de 12 francs à 13 francs par action nominative B. Vaudoise Générale redistribuera quant à elle 38 millions de francs à ses clients.

«Avec un bénéfice consolidé de 127,5 millions de francs, nous réalisons un excellent résultat opérationnel qui s’explique par une croissance dans pratiquement toutes les branches d’assurances, une sinistralité bien maîtrisée et des résultats de placement favorables. A ce titre, la stratégie de placement basée sur l’immobilier et les revenus fixes de longue durée s’avère payante. Par ailleurs, notre solidité financière permet d’envisager l’avenir avec sérénité et de tirer profit des opportunités des marchés financiers et d’assurances», commente Philippe Hebeisen, directeur général et CEO.

Croissance dans les branches non-vie

En 2018, la Vaudoise réalise un très bon résultat opérationnel qui s’explique essentiellement par une croissance dans pratiquement toutes les branches d’assurances et une sinistralité bien maîtrisée. Les primes émises des affaires directes non-vie progressent de 3,2% et s’établissent à 896 millions de francs. Pratiquement toutes les branches contribuent à cette croissance. Les affaires de Patrimoine progressent de 1,9%, dans un marché suisse qui ne croît que de 0,9%, et les assurances de Personnes non-vie sont en hausse de 5,5%. Ainsi, les assurances Véhicules à moteur, branche la plus importante en volume pour la Vaudoise, augmentent de 1,7%. Les assurances Choses progressent quant à elles de 3,4% alors que la branche Responsabilité civile recule légèrement de 0,4%. La charge de sinistres globale a diminué en 2018 et le ratio de frais est stable. En conséquence, le ratio combiné est favorable à 92,1%, contre 93,9% en 2017.

Evolution positive du portefeuille d’assurances vie

Malgré un contexte économique difficile sur le marché des capitaux et des taux d’intérêt extrêmement bas, l’encaissement de Vaudoise Vie en 2018 progresse de 7,2%, à 220,0 millions de francs. Ce résultat est principalement dû aux affaires à prime unique avec la commercialisation d’une tranche TrendValor, qui a été particulièrement bien accueillie en Suisse alémanique. Quant aux assurances à primes périodiques en léger recul, le succès de RythmoInvest, produit d’épargne liée à des fonds de placement avec sécurisation progressive, a permis de dynamiser ces affaires.

Stratégie de placement favorable

L’exercice 2018 a été marqué par un marché des actions mouvementé accompagné de taux baissiers en Europe. Dans un contexte difficile emprunt de volatilité où les principaux marchés des actions ont réalisé une performance négative, la politique d’allocation d’actifs poursuivie par le Groupe, principalement axée sur l’immobilier et les revenus fixes, a permis d’atteindre des résultats satisfaisants en 2018. Cette stratégie s’est notamment concrétisée par une hausse de la pondération des titres obligataires d’excellente qualité et des obligations à haut rendement. Principalement investis sur les marchés suisse, américain et européen, ses portefeuilles bénéficient d’une diversification sectorielle et géographique de qualité. La protection du portefeuille d'actions s'est avérée utile afin de contrebalancer la performance négative des Bourses en fin d'année 2018.

Le rendement des revenus directs se monte à 2,2% et est en légère baisse par rapport à l’exercice précédent (2,4%). La performance nette des placements des comptes consolidés du Groupe pour propre compte s’élève à 2,1% en 2018, contre 2,4% en 2017. Cette différence est essentiellement due à la baisse des cours boursiers et aux réalisations moins importantes qu'en 2017.

Outre la gestion active de ses propres placements, le Groupe Vaudoise, au travers de ses sociétés filles Berninvest AG et Vaudoise Investment Solutions SA, gère également des biens immobiliers pour le compte de tiers d'une valeur de 2’043,3 millions de francs, en augmentation de 374,4 millions par rapport à 2017.  

Solidité financière: renforcement des fonds propres de 2,7%

Les fonds propres du Groupe, avant répartition du bénéfice, s'établissent désormais à près de 1,8 milliard de francs, en augmentation de 2,7% par rapport à 2017. Le Groupe Vaudoise Assurances a ainsi pu renforcer son assise financière et affiche une capacité à supporter les risques, mesurée selon le Test Suisse de Solvabilité (SST), qui dépasse très largement le niveau requis.

Participation au bénéfice: remise de 20% sur les primes des clients RC/Choses

Conformément à la stratégie mutualiste poursuivie par le Groupe, Vaudoise Générale procède depuis 2011 à une redistribution des excédents non-vie à ses assurés sous forme de rétrocession des primes, en alternance avec les assurances Véhicules à moteur et RC/Choses. Compte tenu des très bons résultats réalisés en 2018, Vaudoise Générale fera participer ses fidèles clients au bénéfice d’assurances RC/Choses d’un rabais de primes de 20% en 2019-2020, représentant un montant de 38 millions de francs. Au total, cette stratégie aura permis la redistribution de plus de 220 millions de francs d’ici au 30 juin 2020.

Vaudoise Assurances Holding SA: hausse du dividende

Lors de l’Assemblée générale, le Conseil d'administration proposera le versement d’un dividende en hausse de 5 centimes de franc à 0,25 par action nominative A et en augmentation de 1 francs à 13 francs par action nominative B. Cette proposition de dividendes est la plus élevée effectuée dans l'histoire du Groupe. L’Assemblée se prononcera en outre sur le renforcement des capitaux propres de Vaudoise Assurances Holding SA par l’attribution de 27 millions de francs à la réserve spéciale.

En application de l’Ordonnance contre les rémunérations excessives (ORAb), le président du Conseil, l’ensemble des administrateurs et les membres du Comité de rémunérations sont réélus chaque année individuellement par l’Assemblée générale. Les sept membres du Conseil se représentent à une réélection dans leurs fonctions actuelles, soit Paul-André Sanglard (président du Conseil et administrateur), Chantal Balet Emery (administratrice, membre du Comité de rémunérations), Martin Albers (administrateur), Javier Fernandez-Cid (administrateur), Eftychia Fischer (admininistratrice et membre du Comité de rémunérations), Peter Kofmel (administrateur) et Jean-Philippe Rochat (administrateur et président du Comité de rémunérations).

Le Conseil d'administration proposera en outre à l'Assemblée générale de changer d'organe de révision et de désigner Ernst & Young SA, Lausanne, pour un an.

Perspectives toujours positives pour 2019

Dans le domaine de l’assurance vie, même si les défis restent importants, la Direction compte sur la poursuite du succès de la nouvelle gamme de solutions RythmoInvest. Le retour à la croissance amorcé en 2017 devrait se poursuivre en 2019 également.

Les lignes directrices de la stratégie de placement de la Vaudoise portant ses fruits, celles-ci demeurent inchangées. Fort de sa capacité de prise de risques, le Groupe profitera de la volatilité des marchés pour renforcer ses positions sur les revenus variables  tout en maintenant un niveau de protection élevé sur les actions et les devises.

L’excellente dotation en fonds propres permet au Groupe de prendre part à des opportunités de placement basées sur des modèles d’affaires novateurs. A ce titre, depuis 2018, Vaudoise Asset Management SA détient notamment 25% de Credit Exchange AG, plateforme de financement immobilier.

Les perspectives 2019 sont positives pour le Groupe. La Direction escompte une croissance de ses portefeuilles dans les affaires non-vie et continuera de veiller, ce faisant, au maintien de la qualité de la souscription et à l’évolution de la sinistralité.

Le Conseil d'administration a désigné Jean-Daniel Laffely, actuel directeur général adjoint et CFO du Groupe, en qualité de futur CEO du Groupe. Il entrera en fonction le 12 mai 2020, à l'issue des Assemblées générales, assurant ainsi une passation de pouvoirs qui s'inscrit dans la continuité.