Valiant teste un élargissement de son offre hypothécaire

AWP

1 minutes de lecture

Le groupe bancaire bernois, dont les hypothèques constituent le coeur de métier, explore de nouvelles sources de revenus pour relancer ses affaires.

En réaction à la pression sur ses marges d’intérêt, Valiant veut développer de nouveaux modèles d’affaires dans le financement hypothécaire. Le groupe bancaire bernois, dont les hypothèques constituent le coeur de métier, explore de nouvelles sources de revenus pour relancer ses affaires, en proposant également à ses clients des offres d’autres prestataires, comme les caisses de pension.

«La marge d’intérêt pour les opérations hypothécaires des banques de détail comme Valiant est sous pression», relève la banque vendredi dans un communiqué. De nouvelles sources de revenus «sont nécessaires». Pour cette raison, Valiant testera d’ici le milieu de l’an prochain en Suisse orientale un nouveau modèle d’offre comparative dans le domaine des opérations hypothécaires pour clients privés.

Ainsi, les personnes intéressées par une hypothèque standard, à l’issue d’un conseil auprès de Valiant, obtiendront différentes offres, incluant celles d’autres prestataires comme les caisses de pension ou les assurances.

Les comportements des clients ont changé ces dernières années. Les intéressés veulent comparer de plus en plus. Il en découle une forte demande pour les services comparatifs, observe Valiant. «Deuxièmement, de nouveaux compétiteurs sont devenus actifs sur le marché hypothécaire en raison des faibles taux d’intérêt».

Face à cette double pression, de nouveaux modèles s’imposent, permettant par exemple (à Valiant) de fonctionner comme intermédiaire lors de l’octroi de crédits.

La banque prévoit de tester son offre comparative dès le deuxième trimestre de 2019 en Suisse orientale, où deux succursales seront ouvertes, à St-Gall et Wil. Les clients privés pourront choisir entre conclure une hypothèque directement avec Valiant ou avec un autre prestataire. Dans ce deuxième cas, Valiant continuera à assurer le conseil.

Les détails de la prestation et quels partenaires participeront à l’examen restent à définir. Les discussions avec d’éventuels partenaires seront entamées «durant les prochains jours», note le communiqué. L’offre doit permettre à Valiant de renforcer son activité principale, le conseil et le traitement d’hypothèques, et de générer de nouvelles recettes dans les prestations de service.