Temenos compte PayPal parmi ses clients pour sa suite T24

AWP

2 minutes de lecture

Les contours financiers de la collaboration n’ont pas été divulgués. Accueil positif des investisseurs.

Le groupe Temenos compte désormais parmi ses clients le géant américain du paiement en ligne PayPal. Ce dernier a opté pour la plateforme centrale T24 du développeur genevois. Les contours financiers de la collaboration n’ont pas été divulgués.

Sollicités vendredi par l’agence financière AWP, Temenos n’a pas souhaité fournir plus de détails sur la collaboration, et PayPal n’était pas joignable. La communauté financière estime pour sa part que le contrat n’a pas vocation à chambouler les résultats du groupe, mais souligne l’intérêt du partenariat sur le plan stratégique.

Le système de Temenos sera opéré de manière décentralisée (cloud) et soutiendra les activités de PayPal dans différents marchés, notamment les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Australie, précise Temenos dans un communiqué.

Enfant de Thiel et de Musk

Né au tournant du millénaire de la fusion des start-ups Confinity - cofondée par l’entrepreneur germano-américain Peter Thiel - et X.com - créée par le futur patron sud-africain de Tesla, Elon Musk - PayPal a été racheté en 2002 par eBay. En 2015, l’entreprise est sortie du giron du géant des enchères en ligne, et a fait en juillet de la même année ses premiers pas sur le Nasdaq.

La société, qui revendique aujourd’hui plus de 250 millions de comptes utilisateurs, est présente à travers ses plateformes Paypal, Braintree, Venmo et Xoom, dans plus de 200 marchés à travers le globe et opère dans plus de 100 devises différentes. Ses revenus devraient avoisiner les 15 milliards de dollars (quasiment autant en francs) cette année, en hausse de plus de 17% par rapport à 2017.

Il y a à peine deux mois, lors de la présentation de son troisième partiel, Temenos avait relevé ses ambitions annuelles à la faveur de recettes en hausse, grâce notamment à l’acquistion de 17 nouveaux clients, parmi lesquels des banques de renom aux Etats-Unis, en Asie et en Europe.

En téléconférence, le directeur général (CEO) David Arnott avait insisté sur le fait que les produits de Temenos sont en mesure de soutenir des nouveaux venus innovants dans la branche, citant le cas des banques en ligne Varo Money et Judo.

Pas d’impact substantiel

Dans la communauté financière, l’annonce de la collaboration avec PayPal est accueillie positivement, même si selon les analystes, elle devrait rester sans grande incidence sur les chiffres de Temenos.

La Banque cantonale de Zurich (ZKB) estime que le partenariat revêt une importance stratégique, dans la mesure où il renforce la position du groupe genevois sur le marché étasunien, mais il ne constitue pas un «game changer» en termes de recettes.

«Des commandes plus importantes comme pour Nordea et Julius Bär ont eu un impact nettement plus important», a confié à AWP Andreas Müller, en charge de la couverture du titre pour l’établissement cantonal. Selon lui, le montant de l’opération ne devrait pas dépasser le million à un chiffre.

Même son de cloche du côté de Morgan Stanley, qui dans une note dit ne pas s’attendre à un «impact substantiel sur les bénéfices à court terme». La banque américaine salue en revanche une bonne opération sur le plan stratégique, l’acquisition de PayPal comme client étant perçue comme une «référence positive pour l’entreprise dans la région».

De leur côté, les investisseurs ont accueilli la nouvelle plutôt favorablement. L’action a terminé en hausse de 0,4% à 113,10 francs, dans un SLI en progression de 0,18%.