PKB: un ex-cadre inculpé pour blanchiment

AWP

1 minutes de lecture

La décision du Tribunal pénal fédéral livre de nouveaux détails sur cette affaire de corruption qui secoue le Brésil et sur le rôle joué par la banque privée PKB.

Un ancien directeur adjoint de la banque privée PKB à Lugano a reçu plus de 2 millions de dollars pour services rendus dans le cadre du scandale de corruption lié au groupe brésilien Odebrecht. C’est ce qui ressort d’une décision du Tribunal pénal fédéral à Bellinzone.

La décision publiée récemment par la Cour des plaintes porte sur le séquestre de montres et de bijoux dans une maison de l’accusé à Barcelone. Le recours déposé par l’ancien banquier a été rejeté.

La justice fédérale n’exclut pas que ces objets de valeur aient été acquis avec des fonds d’origine criminelle. Pour cette raison, le séquestre s’impose. Le Ministère public de la Confédération accuse l’homme de blanchiment et de faux dans les titres.

La décision du Tribunal pénal fédéral livre de nouveaux détails sur cette affaire de corruption qui secoue le Brésil et sur le rôle joué par la banque privée PKB. L’ancien directeur aurait aidé à contourner les contrôles de la banque, en dehors de ses activités au sein de l’institut.

En échange de ses services, il aurait encaissé quelque 2,65 millions de dollars entre 2009 et 2014.