LGT: hausse du bénéfice et croissance rentable en 2018

Communiqué, LGT Bank

3 minutes de lecture

«2018 a été une année de consolidation. Nous avons mis l’accent sur les améliorations opérationnelles», a commenté le Prince Max von und zu Liechtenstein, PDG de LGT.

LGT, le groupe international de Private Banking et d’Asset Management détenu par la Famille princière de Liechtenstein, a de nouveau enregistré une croissance rentable en 2018 et vu son bénéfice consolidé augmenter de pas moins de 11%, à 314,1 millions de francs. Les résultats témoignent de la large base de revenus du groupe – chose particulièrement positive pour LGT dans un environnement de marché difficile –, ainsi que d’une discipline dans la gestion des coûts et d’une politique d’investissement prudente. L’afflux net d’argent frais s’affiche à 6,8 milliards de francs, un résultat très solide, tandis que les avoirs sous gestion ont baissé de 2%, à 198,2 milliards de francs, en raison d’effets de marché et de change. Avec l’ouverture récente d’une nouvelle antenne de Private Ban-king à Bangkok, LGT entend tirer parti de sa position de force sur le marché en Asie et accroître sa présence sur les marchés en croissance.

Dans un environnement de marché marqué par des incertitudes économiques et politiques, LGT a une fois encore réalisé une croissance profitable durant l’exercice 2018. Le groupe a pu s’appuyer pour cela sur sa large base de revenus, constituée de fa-çon ciblée au cours des dernières années dans le cadre de sa stratégie de croissance internationale. En 2018, les produits et charges des activités de Private Banking d’ABN AMRO en Asie et au Moyen-Orient, acquises en mai 2017, ainsi que ceux des activités du Private Debt Manager European Capital Fund Management basé à Londres et à Paris, rachetées en juin de la même année, ont été intégrés pour la première fois dans les résultats de LGT pour l’ensemble de l’exercice.

LGT a vu son résultat brut croître de 9% en 2018, à 1,68 milliard de francs, une hausse qui est le fruit de la poursuite de la crois-sance organique et d’acquisitions intégrées avec succès. L’accroissement de la base d’actifs a entraîné une augmentation de 8% du résultat des opérations de commissions et de prestations de services, à 1,09 milliard de francs. Le résultat des opérations d’in-térêts (y c. pertes de crédit) a augmenté de 20%, à 277,8 millions de francs, un montant auquel le développement des activités asiatiques a largement contribué. Le résultat des opérations de négoce et autres produits a augmenté de 3%, à 307,8 millions de francs. L’évolution des charges au cours de l’exercice concerné reflète également l’accroissement du volume d’affaires. Au total, les charges d’exploitation ont augmenté de 9%, à 1,24 milliard de francs, et de 5% sans tenir compte de l’effet positif lié aux caisses de pension, qui avait augmenté les charges lors de l’exercice précédent. Les charges de personnel ont atteint 924,0 millions de francs (+8% et +2% sans tenir compte de l’effet des caisses de pension), principalement en raison de la hausse de l’effectif. Les charges de matériel se sont accrues de 15%, à 316,4 millions de francs. Les correctifs de valeur, amortissements et provisions sont restés stables, à 84,1 millions de francs (+1%).

Le ratio coûts-revenu s’établit à 74%. Le bénéfice consolidé a progressé de 11% à 314,1 millions de francs.

Avec un ratio de fonds propres durs (tier 1) de 17,6% au 31 décembre 2018, LGT dispose d’une solide assise financière et la liquidité se maintient à un haut niveau.

Un afflux net d’argent frais toujours aussi solide

En 2018, LGT a de nouveau enregistré un solide afflux net d’argent frais de 6,8 milliards de francs, soit une hausse de 3%. Les afflux nets dans le Private Banking sont restés à un haut niveau tout en bénéficiant d’une bonne diversification régionale. LGT Capital Partners a enregistré des afflux nets d’argent frais importants sur les Private Markets, mais a souffert de conditions de marché difficiles dans d’autres domaines.

Au 31 décembre 2018, les avoirs sous gestion s’élevaient à 198,2 milliards de CHF, en baisse de 2% par rapport à la fin de l’exercice précédent, les afflux nets d’argent frais ayant été plus que compensés par des effets de marché et de change négatifs.

Stratégie et perspectives

Ces dernières années, LGT a massivement investi dans son infrastructure ainsi que dans la mise en application de nouvelles exi-gences réglementaires. À la suite de la migration informatique de LGT Bank Österreich début 2019, toutes les plates-formes de comptabilisation de Private Banking de LGT, à l’exception de la boutique britannique de Wealth Management LGT Vestra, tra-vaillent à présent avec le système bancaire central Avaloq, qui garantit un haut niveau d’efficacité dans le traitement. Dans le cadre de sa stratégie de croissance à long terme, LGT entend renforcer encore ses plates-formes internationales, mais aussi mieux exploiter les effets d’échelle et les possibilités offertes par la numérisation pour continuer à offrir à ses clients des presta-tions de services de Private Banking et d’Asset Management de première qualité.

L’ouverture d’une nouvelle antenne onshore à Bangkok début mars 2019 cadre parfaitement avec la stratégie de croissance couronnée de succès de LGT en Asie, où le groupe continue de développer sa présence sur des marchés porteurs de croissance. LGT Securities (Thailand) Ltd. a obtenu les autorisations administratives requises et propose, avec son équipe d’experts locaux et internationaux, des prestations de services de Wealth Management aux clients privés thaïlandais fortunés.

LGT a la conviction de pouvoir réaliser une nouvelle fois une croissance profitable en 2019 grâce à la large diversification inter-nationale de ses affaires et à la position de force que le groupe occupe sur les marchés de ses clients et dans des catégories de placements attrayants et bien diversifiés, et ce malgré des conditions de marché incertaines.

S.A.S. le Prince Max von und zu Liechtenstein, CEO de LGT: «Après les acquisitions effectuées ces dernières années et la réalisation de nombreux projets dans le domaine des infrastructures et en matière réglementaire, 2018 a été pour nous une année de consolidation. Nous avons mis davantage l’accent sur les améliorations opérationnelles et les thèmes stratégiques, mais aussi sur le développement de nos compétences d’investissement dans le but de nous positionner au mieux dans un contexte en évolu-tion. Malgré des conditions de marché difficiles, nous avons poursuivi notre croissance et accru notre rentabilité, qui se situe désormais à un très haut niveau. Avec nos collaborateurs et collaboratrices engagés, notre structure de propriété stable et une stratégie axée sur le long terme, nous voulons franchir de nouveaux paliers dans notre trajectoire de croissance et offrir une va-leur ajoutée à une clientèle qui nous est loyale et à la branche dans laquelle nous opérons.»