Entrées nettes de 6 milliards pour GAM

Communiqué, GAM

1 minutes de lecture

Au premier trimestre, le gestionnaire dirigé par Alexander Friedman a fait progresser ses actifs sous gestion à plus de 160 milliards de francs.

GAM Holding annonce des entrées nettes de 6 milliards de francs pour le groupe au premier trimestre. Les actifs sous gestion ont atteint 162,3 milliards au 31 mars 2018 contre 158,7 milliards au 31 décembre 2017.

Dans l’Investment management, les entrées nettes sont de 2,5 milliards de francs, avec des entrées sur un large éventail de fonds, en particulier dans les stratégies à revenu fixe spécialisées et les stratégies systématiques. Les actifs sous gestion progressent à 85,7 milliards, contre 84,4 milliards au 31 décembre 2017, portés par une forte collecte nette, partiellement compensée par des mouvements négatifs du marché et des taux de change.

Sur le Private labelling les entrées nettes atteignent les 3,5 milliards de francs. Les actifs sous gestion se montent à 76,6 milliards, contre 74,3 milliards au 31 décembre 2017, portés par de fortes entrées nettes, en partie compensées par des mouvements négatifs du marché et des taux de change.

Le CEO du groupe, Alexander S. Friedman, a déclaré: «La bonne dynamique que nous avons connue en 2017 s'est poursuivie au premier trimestre de cette année. Nos stratégies d'investissement ont continué de générer de bonnes performances, nos flux nets sur une large gamme de produits ont été solides. Nous nous concentrons sur la mise en œuvre diligente de notre plan stratégique, axé sur l'offre à nos clients de produits performants et différenciés, le renforcement de notre distribution, l'amélioration de l'efficacité opérationnelle et la gestion efficace des risques. Nous continuons de constater une bonne demande de produits spécialisés offrant une diversification par rapport aux catégories d'actifs traditionnelles et aux tendances générales du marché. Néanmoins, la volatilité du marché a sensiblement augmenté au cours des derniers mois, ce qui peut amener les clients à devenir plus prudents.»