Credit Suisse confirme son attachement au marché russe

AWP

1 minutes de lecture

Credit Suisse compte bien rester présent en Russie, en dépit des nouvelles sanctions prononcées par Washington à l'encontre de Moscou.

Credit Suisse compte bien rester présent en Russie, en dépit des nouvelles sanctions prononcées par Washington à l'encontre de Moscou «Nous restons très engagés en Russie et continuons d'observer l'évolution de la situation», a assuré une porte-parole de la banque aux deux voiles jeudi.

La limitation de l'utilisation de milliards appartenant à des clients russes en vue ne constitue pas un gel de leurs avoir, à en croire le numéro deux bancaire helvétique. «Credit Suisse a requalifié certains des avoirs concernés d'avoir sous tutelle plutôt que d'avoirs sous gestion», a expliqué la porte-parole. La banque ne s'attend à aucun reflux comme conséquence de cette mesure.

Au deuxième trimestre, quelque 5 milliards de francs seraient concernés. Avant la première volée de sanctions, le milliardaire russe Viktor Vekselberg figurait parmi les clients de la banque. La réaction de Credit Suisse souligne la peur de nombre d'instituts de se voir infliger des mesures de représaille de la part de Washington.