CaixaBank veut supprimer environ 2’100 postes

AWP

1 minutes de lecture

La banque espagnole dirigée par Gonzola Gortazar avance dans sa volonté de diminuer de 800 le nombre de ses agences en Espagne.

La troisième banque espagnole CaixaBank a présenté jeudi aux syndicats un plan de restructuration prévoyant la suppression de 2’157 postes en Espagne, pour réduire d’environ 7% ses effectifs dans le pays, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

«CaixaBank a rencontré aujourd’hui les représentants syndicaux au sujet de la négociation d’un plan de restructuration» qui «génère des sureffectifs que CaixaBank estime à 2’157 personnes», a indiqué la banque dans un communiqué.

Cette annonce est la conséquence de la volonté de la banque de diminuer de 800 le nombre de ses agences en Espagne pour ramener leur nombre global à 3’640, comme elle l’avait annoncé en novembre dans le cadre de son plan stratégique. Elle veut en revanche augmenter leur nombre dans les zones urbaines.

Les modalités de ce plan de restructuration doivent encore être négociées avec les syndicats mais interrogé par l’AFP, un porte-parole de la banque a évoqué en priorité la perspective de départs en pré-retraite ou de départs volontaires.

La banque emploie actuellement 29’500 personnes au total en Espagne tandis que le groupe CaixaBank emploie globalement environ 37’500 personnes. Ces suppressions de postes représentent donc environ 7% des postes au sein de la banque en Espagne.

Le plan stratégique de la banque annoncé en novembre prévoyait toutefois une hausse de sa rentabilité. CaixaBank avait également indiqué son intention de récompenser davantage ses actionnaires, en faisant passer le taux de distribution de ses bénéfices sous forme de dividendes à plus de 50% d’ici 2021.

Au troisième trimestre, la banque avait accusé une forte baisse de son bénéfice net, de 27,6% sur un an, affecté par des charges liées à la vente de sa part de 9,4% dans le groupe pétrolier Repsol.