BCGE: hausses du résultat opérationnel et du dividende

Communiqué, BCGE

3 minutes de lecture

Pour 2019, la banque table sur une rentabilité opérationnelle proche de celle de 2018. Le dividende proposé à l’Assemblée générale de 3,40 francs est en hausse de 17,2%.

La Banque Cantonale de Genève a enregistré d’excellents résultats en 2018. Le résultat opérationnel atteint 161,3 millions de francs, en progression de 25,7%, propulsé par les revenus commerciaux et l’innovation. Le bénéfice net est aussi en forte hausse, à 91,2 millions de francs (+11,7%).

La compétitivité de la banque est confirmée par trois macro-indicateurs: le chiffre d’affaires qui dépasse 400 millions de francs, les prêts hypothécaires (à 11,4 milliards, +3,7%) et les actifs gérés et administrés (à 26,7 milliards de francs, +1,2%). La productivité est au niveau des meilleures banques suisses universelles à activités internationales, avec un cost income ratio de 56,7%. Les coûts sont bien maîtrisés. Les charges d’exploitation courantes sont comprimées. Ceci permet d’engager plus de moyens pour enrichir l’offre commerciale pour les entreprises et les particuliers, y compris dans le digital banking. La profitabilité, exprimée par le résultat opérationnel sur les fonds propres de 10,5%, se situe au plus haut niveau en comparaison avec les pairs. La banque finance l’économie, principalement genevoise, à hauteur de 16,6 milliards de francs d’encours de crédit. Pour 2019, la banque table sur une rentabilité opérationnelle proche de celle de 2018. Le dividende proposé à l’Assemblée générale de 3,40 francs est en hausse de 17,2%.

Principaux chiffres consolidés de l’année 2018

1 Proposition soumise à l'Assemblée générale du 30 avril 2019.
2 En raison des arrondis (les effectifs ont passé de 748.3 à 760.6)
Forte progression de la profitabilité

Le résultat opérationnel progresse de plus de 33 millions de francs et atteint 161,3 millions (+25,7%), alors que le bénéfice net, en forte hausse (+11,7%), s’établit à 91,2 millions de francs. Les produits d’exploitation gagnent 11,8%, à 409,4 millions de francs, ce qui positionne la banque dans le haut du tableau des banques cantonales. Les charges d’exploitation sont contenues et augmentent trois fois moins rapidement que les produits d’exploitation. La banque est créatrice nette d’emplois (+12), l’effectif est de 811 collaborateurs (ou 761 en équivalent plein temps).

La marge nette d’intérêts et les commissions progressent de concert dans les segments entreprises et clientèle privée. La progression du résultat net des opérations d’intérêts de 17,6% à 247,2 millions de francs est soutenue par l’augmentation des encours de crédits, l’activité de private equity et un renforcement de la marge d’intérêts à 1,06% (2017: 0,98%). Cette amélioration ressort d’une bonne gestion ALM (asset and liability management) et du faible coût du risque. Toutefois la marge d’intérêts commerciale reste sous pression dans le domaine des hypothèques et des entreprises. La part des commissions au chiffre d’affaires (29%) démontre une bonne diversification des sources de revenus et des risques. La part des revenus en EUR et USD se monte à 30% du chiffre d’affaires en augmentation constante, autre signal d’une saine diversification.

Acteur majeur du financement de l’économie genevoise

La banque a octroyé plus de 2,9 milliards de francs de crédits supplémentaires aux entreprises et aux particuliers en trois ans pour un total de 16,6 milliards de francs. Les créances hypothécaires progressent de façon ciblée à 11,4 milliards de francs (+3,7%). Les crédits aux entreprises et aux collectivités publiques augmentent de 508 millions de francs. Depuis le 1er janvier 2018, 448 entreprises supplémentaires ont rejoint les rangs de ses clients partenaires, soit 19'797 entreprises. La part des hypothèques au total du bilan reste modérée (49,4%), reflet d’une diversification efficiente du bilan.

Accroissement des fonds gérés et administrés

Les fonds gérés et administrés progressent de 1,2% (308 millions de francs) pour s’établir à 26,7 milliards de francs. Le segment de la clientèle institutionnelle augmente de 2,1% à 12,8 milliards de francs. De son côté, la clientèle privée totalise 13,9 milliards de francs. Les activités de private banking se renforcent avec 434 nouveaux mandats de gestion de la gamme Best of. Les fonds de placement s’élèvent à 2,6 milliards de francs (+2,7%), reflet du succès et de la bonne diffusion de la marque Synchrony.

Hausse des fonds propres

La croissance des fonds propres est de 97,7 millions de francs sur l’année (+6,6%), ce qui les porte à 1,57 milliard de francs. 865 millions de francs de fonds propres supplémentaires ont été créés depuis 2005. La BCGE appartient au cercle des banques bien capitalisées et sûres, elle est notée A+/stable/A-1 par l’agence Standard & Poor’s.

210 nouveaux actionnaires

L’élargissement du cercle de l’actionnariat privé et institutionnel de la banque témoigne de son crédit et de son attractivité. Le nombre de particuliers et d’entreprises qui ont rejoint les rangs de ses actionnaires progresse (+210 personnes ou entités). Au 31 décembre 2018, la banque enregistre 14'481 actionnaires (contre 14'271 à fin 2017). A ces chiffres s’ajoutent notamment plusieurs centaines d’actionnaires qui ont déposé près de 975'000 titres dans d’autres établissements. L’actionnariat est bien diversifié (83% des actionnaires connus de la banque détiennent entre 1 et 50 actions). 77% des collaborateurs sont actionnaires et détiennent 2,5% du capital de la banque.

La capitalisation boursière atteint un niveau record

La performance du cours sur l’année 2018 (+17%) atteste de l’intérêt accru des investisseurs. Le potentiel d’appréciation demeure important, puisque même la valeur intrinsèque du titre se situe à un niveau supérieur à 220 francs. La capitalisation boursière se situe ainsi à 87% de la valeur nette des actifs.

Forte hausse du dividende

Le dividende proposé à l’Assemblée générale est de 3,40 francs, soit une hausse de 17,2%. La contribution de valeur aux collectivités publiques au titre de l’exercice 2018, impôts et dividendes notamment, se monte à 59 millions de francs en hausse de plus de 25%.

Priorités stratégiques 2019

La banque se développe actuellement sur cinq axes stratégiques prioritaires résumés comme suit:

  • partenaire central de l’économie régionale et des PME,
  • acteur principal du financement du logement privé et social à Genève,
  • expansion ciblée dans le private banking suisse et international,
  • accroissement des parts de marché dans l’asset management et les fonds de placement sur le marché suisse et international,
  • poursuite de la transition digitale et croissance de l’acquisition d’affaires en ligne.
Perspectives 2019

La banque entend poursuivre son expansion commerciale malgré une conjoncture en ralentissement. Elle s’appuie sur la diversité de ses compétences et sur l’adéquation de son modèle d’affaires aux spécificités de l’économie genevoise.

  • La croissance des affaires à forte valeur ajoutée et la fidélité de sa clientèle confirment le positionnement stratégique favorable de la BCGE.
  • La solidité financière de la banque en fait une adresse de dépôt sûre et stable.
  • La banque s’attend à la persistance de taux bas et à une volatilité croissante des marchés, des phénomènes susceptibles d’influencer sa marge d’intérêts et ses revenus de commissions.
  • L’augmentation des crédits restera modérée en raison de la réglementation sur les fonds propres et du volant anticyclique.
  • La banque accentue le développement de ses affaires moins consommatrices de fonds propres (private banking, asset management, fonds, fusions-acquisitions, conseils en ingénierie financière).

Pour l’ensemble de l’année 2019, la banque table sur un niveau de rentabilité opérationnelle proche de celui de 2018.