Axa relève ses objectifs de rentabilité et de dividende

AWP

1 minutes de lecture

«Axa a progressé de façon très significative en 2018 dans l’exécution de sa stratégie», s'est félicité Thomas Buberl, son directeur général.

Le groupe d’assurance Axa a relevé mercredi ses objectifs de rentabilité et de distribution des dividendes, expliquant avoir réalisé des progrès dans la vaste transformation de ses activités engagée depuis deux ans.

«Axa a progressé de façon très significative en 2018 dans l’exécution de sa stratégie et la simplification du groupe continue de porter ses fruits», a déclaré dans un communiqué Thomas Buberl, son directeur général, à l’occasion d’une journée d’échanges avec les investisseurs.

Fort de ces progrès, l’assureur a donné à ses actionnaires de meilleurs espoirs de rémunération: le taux de distribution du dividende est désormais prévu dans une fourchette comprise entre 50% et 60% du bénéfice net, contre 45% et 55% jusqu’à présent. Cette nouvelle politique doit s’appliquer dès l’exercice 2018.

En outre, il table sur une rentabilité des fonds propres un peu meilleure. Cet indicateur, qui permet notamment aux actionnaires de mesurer la rentabilité des fonds qu’ils ont investis, est attendue entre 14% et 16% en 2020, et non plus entre 12% et 14% comme précédemment.

Depuis 2016 et l’arrivée à sa tête de l’Allemand Thomas Buberl, Axa s’est lancé dans un vaste plan de réorganisation qui doit permettre, entre autres, de recentrer ses activités autour d’une quinzaine de marchés sur la soixantaine de pays où il était jusqu’à présent actif.

Dans un contexte de taux très bas, il veut aussi réduire sa dépendance aux risques de marché et à l’assurance vie pour donner la priorité à des activités jugées désormais plus porteuses, comme la santé, la prévoyance ou l’assurance dommage pour les entreprises.

Dans ce contexte, le groupe a déboursé pas moins de 12 milliards d’euros pour mettre la main cette année sur l’assureur et réassureur bermudien XL, spécialisé dans l’assurance des entreprises et très présent aux États-Unis.

Il a par ailleurs annoncé en début de semaine le rachat pour près de 600 millions d’euros de l’ensemble des parts d’Axa Tianping, coentreprise d’assurance dommage en Chine, en vue d’accélérer son développement sur ce marché clé en Asie.

«Nous avons une stratégie claire pour croître et créer de la valeur en Asie: transformer notre distribution en mettant davantage l’accent sur notre réseau d’agences, orienter notre activité vers la santé et le bien-être, renforcer la présence de la marque Axa dans la région et accélérer en Chine grâce à la prise de contrôle totale» de cette coentreprise, a souligné mercredi M. Buberl.