Aviva Investors plus prudent sur les actifs à risques en 2019

Communiqué, Aviva Investors

1 minutes de lecture

«Dans un contexte de ralentissement de la croissance, les investisseurs ont tendance à se concentrer davantage sur les risques à la baisse», a déclaré Michael Grady.

Aviva Investors, la filiale mondiale de gestion d'actifs d'Aviva PLC, fait preuve de plus de prudence au sujet des anticipations de rendement des actifs à risque à mesure que la croissance mondiale ralentit et que les taux d'intérêt augmentent.

La croissance mondiale devrait ralentir légèrement en 2019, passant d'environ 3,75% cette année à 3,6%, mais devrait se maintenir au-dessus du potentiel dans toutes les grandes économies développées. L'année passée, la croissance s'est accélérée aux États-Unis, grâce aux mesures de relance budgétaire, mais a ralenti dans la zone euro et au Japon. Ces divergences ne devraient pas s'accentuer l'année prochaine, mais devraient subsister.

Un rythme de croissance toujours soutenu devrait entraîner une nouvelle érosion des capacités excédentaires dans les principales économies, ce qui conduira à une nouvelle baisse du chômage et une légère hausse des salaires. Cela devrait conduire à une inflation sous-jacente plus élevée, qui devrait atteindre ou approcher les objectifs des banques centrales en 2019, même si l'inflation globale diminue en raison de la baisse des prix du pétrole.

La Réserve fédérale américaine, désormais plus restrictive, devrait relever ses taux à trois reprises, bien que le marché n'envisage qu'une seule hausse de taux pour 2019. La Banque centrale européenne pourrait commencer à s'éloigner des taux négatifs au second semestre de l'année prochaine et il est probable que la Banque du Japon ajuste sa politique monétaire pour obtenir une courbe des taux plus pentue.

«Dans un contexte de ralentissement de la croissance, les investisseurs ont tendance à se concentrer davantage sur les risques à la baisse», a déclaré Michael Grady, Directeur des investissements et Economiste en chef chez Aviva Investors. «Bien que le contexte économique continue de justifier des performances positives pour les actifs à risque, la modération prévue de la croissance ainsi que le resserrement des liquidités mondiales et l'incidence de ces risques justifient un positionnement plus prudent. Nous préférons surpondérer les actions américaines et émergentes dont nous attendons une surperformance. Les valorisations européennes semblent plus attractives, mais les risques à la baisse tels que le Brexit et le budget italien continuent de peser sur les perspectives. Nous sous-pondérons modérément les obligations d'État, car les taux devraient continuer d'augmenter, les marchés anticipant le resserrement des politiques monétaires des banques centrales en 2019. Avec des «spreads» relativement serrés par rapport aux standards historiques, nous accentuons la sous-pondération du crédit, y compris en duration. Nous préférons le haut rendement (high yield) européen à l’américain en raison de son levier plus faible et de sa sensibilité réduite aux prix du pétrole. Nous avons une légère préférence pour le dollar américain à long terme, et sous-pondérons principalement le dollar australien à cause de difficultés intérieures et de son exposition aux risques sur la croissance chinoise».