Allianz Suisse: bénéfice en hausse dans un contexte de moindre sinistralité

AWP

1 minutes de lecture

Selon le directeur général d’Allianz Suisse Severin Moser, l’année 2019 offrira des perspectives de croissance dans les affaires Entreprises, et en particulier auprès des PME.

Allianz Suisse a conclu l’année 2018 avec un bénéfice en hausse de 9,4% à 272,4 millions de francs. Cette hausse est due au fait que l’assureur a dû couvrir moins de dommages naturels que l’année précédente.

Le résultat opérationnel (Ebit) est reparti à la hausse à 342,6 millions de francs (+12,% sur un an), indique la filiale du mastodonte allemand dans son rapport annuel publié mercredi.

Le volume total de primes a augmenté de 1,6% pour s’établir à 3,7 milliards de francs. Cette hausse est majoritairement attribuable aux assurances non-vie. Le bénéfice afférent du secteur s’est affiché à 176 millions (+5,6%).

Pour la quatrième année consécutive, les primes encaissées correspondantes ont progressé de 4,1% et s’inscrivent à 2 milliards de francs. Cette évolution est notamment due aux affaires Véhicules à moteur et aux assurances de protection juridique.

Dans l’assurance vie, Allianz Suisse a bouclé l’année sur un bénéfice de 96,1 millions de francs (+17%), malgré le recul des primes de 1,2%.

«Seule près de la moitié de la population suisse exploite les possibilités d’épargne de prévoyance dans le cadre du pilier 3a. Le potentiel de croissance est donc énorme», a déclaré Stefan Rapp, directeur financier.

Selon le directeur général d’Allianz Suisse Severin Moser, l’année 2019 offrira des perspectives de croissance dans les affaires Entreprises, et en particulier auprès des PME.

Allianz Suisse souhaite «renforcer encore» sa position dans les activités non-vie, ce qu’elle a déjà entrepris avec l’acquisition en janvier 2018 du spécialiste de la protection juridique DAS Suisse.

La société revendique par ailleurs une augmentation du nombre total de ses clients (+15’000).