Allianz optimiste après un bon premier trimestre

AWP

1 minutes de lecture

Le bénéfice net part du groupe a augmenté de 7%. Le CEO Oliver Bäte reconnait que la volatilité du marché a laissé des traces.

Allianz a publié mardi une hausse de son bénéfice au premier trimestre. L’assureur allemand a affirmé être en bonne voie pour atteindre ses prévisions pour l’ensemble de l’année.

Sur les trois premiers mois de l’année, le bénéfice net part du groupe a augmenté de 7%, à 1,9 milliard d’euros (2,25 milliards de francs). Allianz explique cette progression par les produits en hausse sur ses placements, de moindres dépenses de restructuration et un effet fiscal favorable.

Le chiffre d’affaires a faiblement progressé, de 0,7% à 36,5 milliards d’euros. Le résultat opérationnel s’est en revanche contracté de 6%, à 2,76 milliards, en raison d’effets de changes défavorables.

Ces résultats sont néanmoins meilleurs que ceux sur lesquels tablaient les analystes interrogés par le prestataire de services financiers Factset, avec un chiffre d’affaires de 35,2 milliards d’euros et un bénéfice net de 1,8 milliard d’euros.

Allianz «a bien démarré l’année 2018», et ce «même si la volatilité du marché au premier trimestre a laissé des traces au niveau opérationnel», a souligné Oliver Bäte, le CEO du groupe, cité dans un communiqué. «Avec cette performance, Allianz est en bonne voie pour réaliser ses objectifs annuels pour 2018», a-t-il ajouté.

La tempête Friederike a coûté 220 millions d’euros

Dans l’assurance dommage, le numéro un européen de l’assurance a dû rembourser 220 millions d’euros pour couvrir les dégâts causés par la tempête Friederike qui s’est abattue en janvier sur l’Allemagne. Mais dans l’ensemble, cette branche phare du groupe a pu augmenter son ratio combiné de 0,8 point, un indicateur clé qui rapporte le montant des primes encaissées aux remboursements effectués, pour le pousser à 94,8%.

Le seuil de 100% est celui à partir duquel un assureur commence à perdre de l’argent. Allianz a réitéré son objectif de voir redescendre ce ratio à 94% d’ici la fin de l’année.

La branche assurance vie-santé a vu son gain opérationnel reculer de 7% à 1,1 milliard d’euros, en raison de marchés volatils et d’un dollar faible.

La gestion d’actifs a amélioré son résultat d’exploitation de 4% à 595 millions d’euros, en ayant collecté sur les trois premiers mois de l’année près de 21 milliards d’euros de fonds supplémentaires, pour l’essentiel en provenance de sa filiale américaine Pimco.

Allianz vise sur l’année un bénéfice opérationnel de 10,8 milliards d’euros, avec une marge à la hausse ou à la baisse de 500 millions en fonction des événements, crises ou catastrophes naturelles.